La confidente de Jeffrey Epstein, Ghislaine Maxwell, devait comparaître au tribunal par liaison vidéo mardi pour une audience de mise en liberté sous caution, qui déterminerait si elle resterait ou non en prison en attendant son procès pour trafic de mineurs.

 

Principaux faits

  • Les avocats de Ghislaine Maxwell demandent sa libération sous caution de 5 millions de dollars, au motif, selon eux, qu’elle risque de contracter un coronavirus au Metropolitan Detention Center de Brooklyn, dans l’État de New York, où elle est actuellement détenue.
  • Ils affirment que Ghislaine Maxwell devrait être assignée à résidence.
  • L’audience intervient alors que les procureurs ont déposé lundi des documents judiciaires qualifiant Ghislaine Maxwell de « risque de fuite évident », en citant des signaux d’alarme dont sa citoyenneté française (la France n’extrade pas ses citoyens), des finances opaques et une aptitude à vivre « dans la clandestinité ».
  • Ghislaine Maxwell a été arrêtée le 2 juillet et accusée d’avoir aidé le délinquant sexuel Jeffrey Epstein à abuser de jeunes filles mineures de 14 ans entre 1994 et 1997, en les aidant à les recruter, à les préparer et à en abuser, alors qu’elle était en relation avec lui.
  • Elle nie « vigoureusement » ces accusations et risque 35 ans de prison si elle est reconnue coupable.

 

Informations complémentaires

Les avocats de Ghislaine Maxwell nient qu’elle risque de s’enfuir et proposent que, dans le cadre d’une mise en liberté sous caution, elle renonce à ses passeports britannique, américain et français et reste dans une propriété de New York avec un bracelet électronique. Selon ses avocats, Ghislaine Maxwell n’avait pas été en contact avec Jeffrey Epstein depuis plus de 10 ans avant sa mort en août dernier.

 

Contexte clé

Ghislaine Maxwell a été arrêté près de 11 mois après son ancien partenaire et ami, Jeffrey Epstein, est mort par suicide en prison alors qu’il attendait son procès pour trafic sexuel. Ghislaine Maxwell, fille du magnat de la presse Robert Maxwell, qui a présenté Jeffrey Epstein à un puissant réseau d’amis, fait face à quatre accusations au total. Elles incluent le transport d’un mineur avec l’intention de se livrer à des activités sexuelles criminelles, et l’incitation d’un mineur à voyager pour se livrer à des actes sexuels illégaux. Après la mort de Jeffrey Epstein, les procureurs ont jeté leur dévolu sur des complices présumés, mais jusqu’à son arrestation, le lieu où se trouvait Ghislaine Maxwell faisait l’objet de nombreuses spéculations. Quelques jours après la mort de Jeffrey Epstein, elle a été photographiée en train de manger dans un restaurant de hamburgers In-N-Out à Los Angeles avec son chien. Elle a finalement été retrouvée par une vingtaine d’agents et d’officiers armés qui ont enfoncé la porte d’une propriété de 156 acres dans le New Hampshire, à juste titre appelée « Tucked Away ».

 

Digression

La citoyenneté française a été un « ami » peu probable pour les célébrités qui sont tombées dans le collimateur des forces de l’ordre américaines. Le réalisateur Roman Polanski, né en Pologne mais ayant acquis la nationalité française, a été protégé de l’extradition pour faire face à une condamnation pour rapports sexuels illégaux avec une mineure.